Thème(s) :

Une bonne nouvelle

« Je vis un autre ange qui volait au milieu du ciel ; il avait une bonne nouvelle éternelle à annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, tribu, langue et peuple. » Apocalypse 14:6

Qu’avons-nous à partager avec ceux qui nous entourent ? Que pouvons-nous annoncer à nos amis, voisins, collègues alors que la fin des temps approche ? Nous lisons dans Apocalypse 14.6 : «  Je vis un autre ange qui volait au milieu du ciel ; il avait une bonne nouvelle éternelle à annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, tribu, langue et peuple. »

L’ange est par définition un messager de Dieu. « Il avait une bonne nouvelle » nous dit le texte. L’ange ne l’a pas juste pour un temps mais il l’a constamment avec lui, sans limite de temps. Il ne s’agit pas de n’importe quelle nouvelle, ce n’est pas une mauvaise nouvelle, ni une nouvelle de terreur, c’est une bonne nouvelle. Une bonne nouvelle qui porte l’empreinte de Celui qui est, qui était et qui vient. Elle vient de l’Eternel, autrement dit, elle est un évangile éternel. L’ange est appelé à l’annoncer, non pas à le garder pour lui-même, mais à le proclamer à toute nation, tribu, langue et peuple. Il est appelé à le partager à tout le monde sans aucune limite géographique, ni distinction de race, d’origine et d’appartenance.

Quand Jésus a dit à ses disciples : « Allez faites des gens de toutes les nations des disciples… » (Matthieu 28.19a), il les envoie comme des messagers. Nous aussi aujourd’hui, nous sommes des messagers du Christ, des porte-paroles de Dieu. Dieu veut que nous soyons annonciateurs de son évangile éternel, de cette parole qui procure la vie. Il ne veut pas que nous soyons des simples boîtes aux lettres, qui reçoivent le message juste pour un temps sans même l’ouvrir, et le donnent à un autre sans que ce message ait eu le moindre effet dans nos vies. Il veut que nous nous approprions d’abord de cette bonne nouvelle éternelle, et que nos vies en soient transformées. Il importe donc de vivre l’évangile véritablement comme une bonne nouvelle, parce que donnant du sens à nos vies, guidant nos choix et nos relations, nourrissant la confiance que l’on peut mettre en Dieu. Il veut que tous, sans exception, puissent bénéficier de la bonne nouvelle de Jésus Christ, et retrouver ainsi la paix et la vie éternelle. C’est alors que nous pourrons la partager à tous ceux qui sont autour de nous, sans aucune limite, ni distinction, ni préjugé.