Thème(s) :

Un ami nommé Jésus

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. » Jean 15 : 13-14

« Un simple copain, quand il vient chez toi, agit comme un invité.
Un véritable ami ouvre ton frigo et se sert.
Un simple copain ne t’a jamais vu pleurer.
Un véritable ami a les épaules trempées de tes larmes.
Un simple copain ne connait pas les prénoms de tes parents.
Un véritable ami à leurs numéros de téléphone dans son carnet
Un simple copain apporte une bouteille à tes fêtes.
Un véritable ami arrive tôt pour t’aider à cuisiner et reste tard pour t’aider à nettoyer.
Un simple copain déteste quand tu appelles après qu’il est allé se coucher.
Un véritable ami te demande pourquoi tu as mis tant de temps à appeler. »

Je n’ai jamais aimé ce poème, parce que je déteste que mes amis ouvrent mon réfrigérateur sans me demander la permission. Mais je comprends l’idée que l’auteur a voulu développer : un ami est un confident, quelqu’un qui partage nos secrets, nos joies et nos peines.

Jésus va plus loin. Il dit que le plus grand geste d’amour pour ses amis est le don de sa vie pour les sauver. Sur le mont Golgotha, il s’est sacrifié pour que ses amis puissent avoir la vie sauve. Il n’y a pas de plus grande manifestation de l’amour de Dieu pour l’humanité.

En mourant à la croix, l’innocent accusé s’est proposé d’être mon ami. En refusant d’obéir à sa voix, je refuse son amitié et par la même occasion, son sacrifice de victime expiatoire. Oui, l’amitié de Jésus est inconditionnelle ! Elle est offerte à chacun, quels que soient ses origines, son passé, son aspect physique… Mais celui qui se dit l’ami de Jésus est aussi celui qui fait ce qu’il demande. Un ami est quelqu’un avec qui on a tissé des liens privilégiés. Celui qui fait ce que Jésus demande est celui qui l’écoute. Celui qui écoute est celui qui passe du temps avec Lui.

Auteur(s): Yohann GAVEAU