Thème(s) :

Quelle attitude face aux dons spirituels?

« Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. » Philippiens 2:4

La divinité seule dispense les dons spirituels (voir Jac 1 : 17;  Eph 4 : 7-11; 1Cor 12 : 9).
Chaque croyant doit se souvenir:
- que chaque croyant a reçu un ou des dons spirituels (Eph 4 : 7; 1cor 12 : 7, 11; 1pierre 4 : 10.)
- que personne n’a tous les dons  (voir 1cor 12 : 17-19)
- que les dons sont complémentaires et  indispensables au bon fonctionnement du corps de Christ (voir 1 cor 12 : 14-18 ).

Le don est offert pour l’édification de l’Eglise, avec un rejaillissement sur soi. Etant donné que l’Amour ne cherche point son intérêt (1 Cor 13 : 5) et que sans l’Amour, les dons spirituels  ne sont rien, les dons spirituels n’ont pas une vocation de gratification personnelle.
Le Saint-Esprit est absolument souverain au sujet des dons spirituels et de leur distribution.
Il les distribue en fonction :
- des besoins identifiés.
- de ce qui fera le plus de bien à l’Eglise.

La capacité/l’aptitude d’être apôtre, évangéliste, etc… issu du don spirituel est surnaturelle (car venant de l’Esprit).
La qualification pour le don vient de Dieu et non d’un diplôme, d’un apprentissage. Choisi de Dieu le chrétien reçoit de Lui les moyens essentiels pour accomplir Son œuvre. C’est surnaturel.

Ne pas accepter d’identifier nos dons spirituels, ne pas les mettre en œuvre revient à peiner Dieu. Quand nous enterrons un ou plusieurs dons, nous retardons pour ainsi dire le progrès de l’œuvre  de Dieu.

Parce que les dons spirituels ont comme unique fondement la grâce, il n’ont rien à voir avec la maturité spirituelle, le degré d’instruction, l’ancienneté, le degré de prière, ceux qu’on veut m’attribuer, ou ceux qu’on veut s’attribuer soi-même.

Parce que la grâce est le fondement des dons spirituels, il ne peut y avoir la moindre fierté de la part de celui qui reçoit ce don. Cette réalité concerne toutes les choses spirituelles puisque dans le domaine de la foi, tout a été acquis en Jésus-Christ. (voir Eph 2 : 8 )

Mais Attention!!!  Tout aussi dangereuse est l’attitude de fausse humilité:
- Je n’ai pas de don spirituel.
- Je ne veux pas en parler
- Les autres d’accord mais pas moi
- L’identification ne m’intéresse pas

Ces réflexions sont des attitudes dangereuses et destructrices vis-à-vis de Dieu. Nous croyons avoir un don spirituel parce que Dieu nous en informe dans sa Parole.

Puisse Dieu nous guider pour que nous soyons conscients de l’honneur qu’il nous fait en nous accordant Ses dons de l’Esprit!

Source: librement inspiré du livre "Practical Spiritual Gifts" de James Zackrison
Auteur(s): Léon GUSTARIMAC