Thème(s) :

Prier…

« Je ne ferai que prier. » Psaume 141.5 (Synodale)

Rester silencieux sous les coups qui proviennent du juste, parce que c’est une faveur de recevoir des remontrances fraternelles, dictées par un véritable intérêt pour mon perfectionnement, c’est déjà difficile à réaliser. Garder le calme quand c’est le méchant qui frappe, c’est bien plus difficile encore, et peu de gens sont capables de ne pas rendre les coups. C’est pourtant ce à quoi le chrétien est appelé par l’enseignement de son Maître bienaimé : «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin que vous soyez les fils de votre Père qui est dans les cieux» (Matthieu 5.44,45). Comme Jésus, il convient à ses disciples de tous les temps de résister. Résister au mal et non pas aux méchants, car la résistance aux personnes devient vite une compétition haineuse. La meilleure forme de résistance est encore la prière, la vie de prière.
«Je ne ferai que prier.» Jésus l’a réalisé. Tôt le matin, à l’écart, il rencontre son Père. Au milieu de la foule, tandis que les malheureux se pressent autour de lui ou que ses adversaires le talonnent, ses pensées sont dirigées vers la source de l’amour. Parfois, elles s’extériorisent dans la louange. Il rend grâces pour les pains avant de les distribuer à la foule, il remercie son Père d’avoir fait voir ses merveilles aux enfants (Matthieu 2.25). Devant le tombeau de Lazare, il s’écrie : «Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé!» (Jean 2.41) et, fort de cette certitude, il ordonne au mort de sortir. Quelque temps après, il dresse le bilan dans la magnifique prière reproduite au chapitre 17 de l’Évangile de Jean : «Je t’ai glorifié sur la terre : j’ai achevé l’œuvre que tu m’avais donnée à faire» (v. 4) – c’est pour cela qu’il se sent fort pour demander encore d’autres bénédictions.
Aujourd’hui, on se demande parfois pourquoi le témoignage chrétien manque de vigueur, pourquoi les Églises ont peu de puissance spirituelle. Ne cherchez pas, c’est le manque de prière. Le jour où une minorité agissante de chrétiens auront cette vie de prière, il se passera des choses merveilleuses. Commencez maintenant pour vous. Sans formalisme. Que votre cœur se répande devant Dieu, qu’il exprime ses besoins, ses respirations profondes, et la réponse vous sera donnée.

Source: Prier avec les psaumes / Editions Vie et Santé
Auteur(s): Francis AUGSBURGER