Thème(s) :

Nos demeures

«Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place.» Jean 14:2

Il y a un ciel pour le peuple de Dieu. Le Christ en était sûr. L’Evangile éternel exige un tel couronnement. Le salut ne s’arrête pas à la tombe. Le Christ a mis en lumière la vie et l’immortalité, il a apporté une libération qui va bien au-delà de ce présent monde pécheur. Sans l’accomplissement de la promesse que le Christ nous a faite au sujet des demeures célestes, nous n’avons en vue que la déception et la mort. « Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. » (1 Cor. 15 : 19.) La promesse est fondée sur cette vérité : la résurrection triomphante du Christ sera réalisée de façon glorieuse en son peuple. Enoch et Elie sont montés au ciel sans voir la mort. Moïse fut ressuscité et emmené au ciel. Elie et Moïse se tenaient dans leurs robes de lumière avec le Christ sur la montagne de la transfiguration. A la fin de son ministère, Jésus lui-même fut enlevé de la montagne des Oliviers dans un nuage de gloire pour retourner auprès de son Père céleste. C’est ce qui nous arrivera aussi.
Il nous faut une foi qui s’élève bien au-dessus du péché et de la mort attachés à la vie présente et nous donne la certitude que nous avons une demeure dans le ciel. Selon la description que Jean fait de la vie de l’au-delà, il n’y aura ni nuit, ni tristesse, ni peines, ni larmes, ni souffrance ,ni mort. Il n’est pas possible que nous soyons déçus. Jésus- Christ reviendra, il ressuscitera ses enfants pour leur donner la vie éternelle. Il nous accompagnera à la maison de notre Père où il y a plusieurs demeures. Ces habitations célestes ne sont pas temporaires comme celles que nous avons sur terre. Ce sont des résidences permanentes, incorruptibles, qui ne disparaissent pas. Nous jouirons de la plénitude de tout ce qui est bon, de tout ce qui est vrai. Pour l’éternité, nous porterons l’image et la ressemblance du Christ. En nous sera restaurée la parfaite capacité du corps, de l’esprit, du cœur. Quelle infinité de connaissances nous aurons ! Quelles recherches nous pourrons entreprendre dans les œuvres de Dieu ! Nos esprits verront s’ouvrir leurs champs d’investigation, nos facultés seront affinées, glorifiées, de sorte que toute la vérité de Dieu sera offerte à notre vue. Nous témoignerons devant des millions d’êtres appartenant à d’autres mondes, et nous jouirons de la communion avec tous les membres de la famille céleste, la famille de Dieu.

Source: DIEU ET MOI/ Editions Vie et Santé
Auteur(s): E. HEPPENSTALL