Thème(s) :

Je t’aime

« Si vous m’aimez, gardez mes commandements. »
Jean 14 : 15

« Je t’aime » est l’une des phrases les plus belles à dire… et à entendre. Bien souvent, on s’imagine que dire à quelqu’ un je t’aime demeure un engagement individuel et personnel. Mais un des aspects, souvent oubliés, de cette déclaration d’amour est la question qui lui est sous-jacente :

J’ai pour toi des sentiments amoureux. Je t’aime et toi m’aimes-tu ?

J’ai tendance à croire que dire je t’aime est une chose facile. Après tout, il ne s’agit que de quelques mots. Je crois que le véritable amour n’exige pas de preuves mais que l’amour « vrai » engendre d’inévitables démonstrations.

Un homme qui aime sa femme, désire lui manifester son affection : en  la respectant, en l’honorant de paroles réconfortantes, de cadeaux ou en l’aidant dans les tâches ménagères. De même, une femme qui aime son mari l’encourage dans ses entreprises, lui propose son aide et lui prépare des mets succulents. L’amour sans les marques d’affection n’est pas l’amour…

Jésus nous enseigne que celui qui dit l’aimer doit lui manifester son amour. Celui qui l’aime doit le démontrer en gardant ses commandements. Beaucoup d’hommes disent aimer le Christ mais ne gardent pas les commandements de Jésus. Parmi les hommes, le Christ était soumis aux commandements du Père, lui manifestant par là même l’amour qu’il avait  pour lui.

L’observation des commandements ne doit pas non plus consister en une pratique monotone. Dans certains couples, les gestes qui disent « je t’aime » apparaissent comme une stratégie routinière. Ils sont dépourvus de sentiment et d’affection. Chaque fois que nous manifestons notre amour pour le Christ, nous devrions penser à Celui qui a offert sa vie pour nous sauver. L’hypocrisie est une nourriture amère et destructrice. Efforçons-nous d’offrir à Dieu un amour sincère.

Source: Enseigne-moi
Auteur(s): Yohann GAVEAU