Thème(s) :

Greatest Petite-Terre

« Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. » Matthieu 2:6

A 8 km au sud-est de la Pointe des Châteaux et à 12 km au sud de la Désirade se trouvent les deux îlets de la Petite Terre.
Les deux îles (Terre de Bas, la plus grande avec une superficie de 117 ha et Terre de Haut ne s’étendant que sur 31 ha)  sont séparées par un étroit chenal aux eaux turquoise, d’environ 150 mètres de large, et sont situées au cœur d’une réserve naturelle créée en 1998 et comprenant une zone marine de 842 ha.
Enfant, j’ai eu le privilège de découvrir ces îles au milieu des années 1980, en compagnie de ma famille (à bord du canot de pêche, long de 5,50 mètres, de mon père), avant que la fréquentation touristique (locale et extérieure à la Guadeloupe) n’y soit importante. Petite Terre fut occupée par l’homme depuis l’ère précolombienne. Après le départ des dernières familles qui y résidaient, les derniers habitants de l’île (en l’occurrence le gardien du pittoresque phare, construit en 1840, et son épouse) quittèrent l’île en 1972.
Aujourd’hui, la réserve abrite de nombreuses espèces animales (on y croise les baleines à bosse, le grand dauphin et autres tortues verte et imbriquée) dont nombre d’oiseaux migrateurs qui s’y arrêtent et dont on ne trouve parfois, dans toute la Guadeloupe (voire dans toutes les Antilles comme c’est le cas pour la sterne arctique par exemple), que quelques rares spécimens, dont ceux séjournant à Petite Terre. Ainsi, le couple nicheur d’Huitriers d’Amérique (Haematopus palliatus) de Petite-Terre est le seul couple d’oiseaux de cette espèce présent en Guadeloupe.
On y trouve également entre 8 000 et 10 000 iguanes des Petites Antilles (Iguana delicatissima), soit pas moins du tiers de la population mondiale (ce qui en fait la plus grande concentration) de cette espèce d’iguane, menacée par divers périls, dont…l’hybridation avec l’iguane commun (Iguana iguana, très fréquent aux Saintes).

Voir les données avec les superbes photos de la faune et la flore de la réserve (dont les prises de vues aériennes et sous-marines) sur le site officiel www.reservepetiteterre.org

Comme quoi, on peut être tout petit, méprisé par ailleurs, et jouer un rôle immense !
Cela rappelle 2 petites villes semblant insignifiante pour la 1ère et mal famée pour la 2nde. Cependant, ces deux villes, en dépit de leur taille et des préjugés à leur encontre ont été, dans plusieurs sens du terme, le berceau du Christ et du christianisme, comme le rappellent les deux textes ci-dessous.
« Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. »
Matthieu 2 v. 6
« Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit: Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph.
Nathanaël lui dit: Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? Philippe lui répondit: Viens, et vois. »
Jean 1 vv. 46-47

Auteur(s): Olivier REGIS