Thème(s) :

De jour comme de nuit

« Et le soleil s'arrêta, et la lune suspendit sa course, jusqu'à ce que la nation eût tiré vengeance de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste? Le soleil s'arrêta au milieu du ciel, et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. Il n'y a point eu de jour comme celui-là, ni avant ni après, où l'Éternel ait écouté la voix d'un homme; car l'Éternel combattait pour Israël. » Josué 10 :13-14

Le 28 mai 585 avant J.C, la bataille faisait rage sur les bords du fleuve Halys (un fleuve long de plus de 1000 km dans la région de l’Anatolie, au nord de l’actuelle Turquie, et qui se jette dans la Mer Noire) entre les troupes des Mèdes et celles des Lydiens.
Soudain, il se produisit une éclipse solaire totale qui surprit et effraya les combattants et la bataille s’arrêta. Les belligérants en conclurent que l’éclipse était un signe de désapprobation du combat par la ou les divinités et c’est ainsi que la bataille de l’Eclipse (ou bataille de l’Halys) prit fin et mit également un terme à une guerre qui durait depuis 5 ans ! C’est aussi de cette façon que les historiens ont l’indication du jour ainsi que de l’heure exacte de la bataille ! Sources: Commentaires scientifiques lors de l’éclipse totale du soleil le 26 février 1998 en Guadeloupe /Article en français « bataille de l’éclipse » sur wikipédia
La Bible parle parfois d’éclipses du soleil mais elle relate aussi un évènement astronomique extraordinaire en lien avec le soleil qui se produisit également durant une bataille !
Cela eut lieu entre 700 et 900 ans avant la bataille d’Halys soit au XIIIe ou XVe siècle avant notre ère ! Josué (bras droit du défunt Moïse dont vous avez tous entendu parler), général en chef des hébreux, combattait avec l’armée israélite (et l’appui du Tout-puissant ; je n’ai pas cité le passage mentionnant des grêlons de pierre s’abattant sur les Amoréens) les troupes des Amoréens qui étaient en train de perdre la partie ; mais ceux-ci tentèrent de fuir à la faveur de la nuit tombante. Je vous laisse découvrir le contexte ainsi que la suite par vous-même : « Cinq rois des Amoréens …se réunirent ainsi et montèrent avec toutes leurs armées; ils vinrent camper près de Gabaon, et l’attaquèrent. [ ] …Josué monta de Guilgal, lui et tous les gens de guerre avec lui, et tous les vaillants hommes.
L’Éternel dit à Josué: Ne les crains point, car je les livre entre tes mains, et aucun d’eux ne tiendra devant toi. Josué arriva subitement sur eux, après avoir marché toute la nuit depuis Guilgal. L’Éternel les mit en déroute devant Israël; et Israël leur fit éprouver une grande défaite près de Gabaon, les poursuivit sur le chemin…
[ ]… Alors Josué parla à l’Éternel, le jour où l’Éternel livra les Amoréens aux enfants d’Israël, et il dit en présence d’Israël: Soleil, arrête-toi sur Gabaon, Et toi, lune, sur la vallée d’Ajalon! Et le soleil s’arrêta, et la lune suspendit sa course, jusqu’à ce que la nation eût tiré vengeance de ses ennemis. Cela n’est-il pas écrit dans le livre du Juste? Le soleil s’arrêta au milieu du ciel, et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. Il n’y a point eu de jour comme celui-là, ni avant ni après, où l’Éternel ait écouté la voix d’un homme; car l’Éternel combattait pour Israël. »
Josué chap. 10 vv. 5-14(extraits)  Josué 10 vv. 13-14
Le fait d’être croyant ne signifie pas que vous échapperez aux problèmes, aux malheurs, à la maladie (je vous écris d’ailleurs ces lignes au moment où un de mes proches est hospitalisé et où une connaissance vient d’être opérée du cœur) ou même à la mort.
Mais le fait de savoir que le Dieu en qui l’on se confie, Celui qui a par le passé prolongé une journée de près d’une dizaine d’heures pour permettre la victoire complète d’un des siens, peut également changer le cours de la nature, défier et surmonter les lois physiques et naturelles afin de nous délivrer, ramènera un jour à la vie ses enfants ; cela fait la différence. De jour comme de nuit, Dieu veille sur nous ! Si nous le lui demandons et s’il le juge opportun, il combattra lui-même pour nous : «  …Ainsi vous parle l’Éternel: Ne craignez point et ne vous effrayez point devant cette multitude nombreuse, car ce ne sera pas vous qui combattrez, ce sera Dieu. Vous n’aurez point à combattre en cette affaire: présentez-vous, tenez-vous là, et vous verrez la délivrance que l’Éternel vous accordera. [ ]…ne craignez point et ne vous effrayez point, demain, sortez à leur rencontre, et l’Éternel sera avec vous! [ ]…Confiez-vous en l’Éternel, votre Dieu, et vous serez affermis. » 2nd livre des  Chroniques chap. 20 vv. 15, 17, 20 (extraits)

Auteur(s): Olivier REGIS