Thème(s) :

Lettre et lecture

« C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs. » 2 Corinthiens 3:2- 3

Aujourd’hui, un petit exercice que certains d’entre vous ont peut-être déjà eu l’occasion de faire et qui vous montrera à quel point vous êtes des êtres formidables !

Normalement, il vous faudra moins d’une minute pour lire les 4 lignes ci-dessous (peut-être même juste 30 secondes, mais si vous prenez plus d’une minute, ce n’est pas grave car  vous y arriverez malgré tout)

Cehrs lcetuers, cmaadares et aims,

Ne vuos en fîates pas ! Vuos cmopenrderz tuot ce txete.

En efeft, sleon une éutde 1 arttiubée à l’uinervisté de Cmabirgde (mias en fiat ce n’ets psa cttee uinrevisté) il a éét dménorté que nrote crevaeu puet dchérffier et cmopnredre les mots dès que fugrient la permèire et la drenèire ltetres.

1. Il s’agirait en fait d’une étude s’inspirant des travaux de recherche développés dans la thèse de doctorat de Graham Rawlinson, du département de psychologie de l’Université de Nottingham, en Grande-Bretagne.

Hé, déchiffrez le texte avant de lire la suite !

Etonnant, n’est-ce pas ! Deux grandes leçons à en tirer.

Premièrement, nous sommes vraiment des créatures merveilleuses, dotées de capacités phénoménales (même si parfois insoupçonnées).

Deuxièmement, vous aurez remarqué que quand vous « lisez » le texte, à vrai dire vous ne lisez pas le charabia apparent écrit plus haut.

En fait, vous remettez automatiquement (ou avec un petit décalage) les lettres dans le bon ordre, afin de les rendre compréhensibles et de les déchiffrer pour les lire dans un français correct.

Le Tout-puissant agit de la même façon envers nous. Il ne s’arrête pas au lot de bêtises que nous avons fait, au désordre de notre vie, à nos défauts qui nous collent à la peau ou pire, aux loques humaines que certains semblent être devenus.

Il voit ce qu’il peut faire de nous. Il voit notre valeur intrinsèque.

Alors cessons de nous dévaloriser et laissons le Grand écrivain de l’univers faire de nous des lettres vivantes à partir du charabia que nous sommes parfois.

« C’est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs. »

2 Corinthiens 3 vv. 2 et 3

Que Dieu vous bénisse et fasse fructifier en vous les talents dont Il vous a dotés afin que tous puissent lire en vous, comme dans un livre ouvert, son désir et son pouvoir de nous restaurer

Auteur(s): Olivier REGIS