Thème(s) :

L’obéissance de l’amour

Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles. 1 Jean 5 : 3.

Parmi ceux qui se disent chrétiens, certains croient que nous avons besoin d’amour seulement et que nous pouvons nous passer du décalogue. Le texte ci-dessus affirme que l’amour inspire l’obéissance, qui est la réponse normale de l’homme à la loi de Dieu. L’amour rédempteur qui pardonne nos péchés accomplit aussi en nous la justice de la loi (voir Rom. 8: 3,4). Sans amour, les commandements sont hors de portée de notre capacité d’obéir. Les devoirs scolaires font tort aux enfants quand ils sont hors de portée de leur capacité intellectuelle. Les impôts perçus par I’Etat sont une mauvaise chose quand le peuple n’a pas les moyens de les payer.

Ce qui n’était pas au pouvoir de la loi, l’amour de Dieu le fait pour l’homme et le rend capable d’obéir. L’amour de Dieu n’est pas une théorie destinée à être appréciée par l’intelligence. C’est une force vitale qui motive : si l’on est plein d’amour pour Dieu et pour l’homme, l’observation des commandements devient facile. L’homme fait ses délices de la loi de Dieu. La force intérieure de l’amour est désormais égale aux exigences extérieures de la loi.

Au cours des dernières années, des expéditions sous-marines ont été entreprises jusqu’à des profondeurs inconnues jusqu’alors. Maintenant , l’homme est placé dans des conditions lui permettant de se mouvoir librement à des profondeurs qui, auparavant, l’auraient écrasé. Les hommes ont appris à équilibrer la pression interne du corps avec la pression externe-de la mer. La pression dans l’eau n’est pas un fardeau pour le nageur.

Ainsi en est-il de la puissance de l’amour de Dieu et des exigences de sa loi. Sans la puissance de l’Esprit qui s’exerce en nous, les exigences de la loi sont impossibles à satisfaire : elles ne peuvent qu’écraser et condamner le pécheur. A cause de la puissance de Dieu dans sa vie, l’homme garde désormais ses commandements. Le chrétien fait cette constatation : son esprit et sa vie sont si bien remplis de la présence de Christ, que l’obéissance suit naturellement et spontanément. Si les exigences de la Parole de Dieu sont à nos yeux un fardeau qui nous fait du tort, c’est que notre vie intérieure avec Dieu requiert de l’attention, qu’elle doit être restaurée et rendue puissante par l’Esprit-Saint.

L’obéissance de l’amour est la réalisation de notre vraie relation avec Dieu. Comme la terre tourne sur l’axe prévu par Dieu, ainsi l’homme a besoin d’un centre, Jésus-Christ. L’amour pour Dieu maintient l’homme sur son «  axe » . Il passe de la haine à l’amour, de la  désobéissance à l’obéissance, de la mort à la vie.

Source: DIEU ET MOI / Editions Vie et Santé
Auteur(s): E. HEPPENSTALL