Thème(s) :

Comment Dieu traite les hommes

Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Mat. 5 : 45.

Dieu considère-t-il tous les hommes de la même façon ? Traite-t- il tous les hommes de la même manière, qu’ils lui obéissent ou non ?Dieu ne rendra-t-il pas à chaque homme selon ce qu’aura été son oeuvre ? Dieu n’a-t-il pas ordonné l’univers et notre monde de sorte qu’il bénit les bons et punit les méchants ?

Certes, Dieu aime tous les hommes de la même manière, qu’ils soient obéissants ou non. cela correspond à nos sentiments de parents envers nos enfants. Mais avec des personnes différentes, les conséquences sont différentes. Si nous vivons dans le péché, Dieu a beau nous aimer, son amour perd son influence transformatrice, parce que nous refusons de laisser cet amour prendre possession de nous. Si nous choisissons le Christ et sa justice, si nous cherchons premièrement le royaume de Dieu et sa justice, alors toutes ces choses nous appartiendront aussi. Toutes les bénédictions de Dieu nous parviennent. Tout son amour, sa miséricorde, son pardon oeuvrent en notre faveur. Ces avantages sont à la disposition de tous, c’est l’intention de Dieu. Mais c’est notre attitude, notre réponse qui détermine si nous en bénéficions ou non.

Si nous ouvrons nos coeurs à son amour, il nous sauvera de l’anxiété et de la crainte. Si nous refusons son amour, notre anxiété augmentera. Si nous acceptons Dieu comme notre père céleste, alors nous recevons les avantages destinés à ses enfants. Mais si nous choisissons de nous rebeller, alors Dieu ne nous imposera ni sa présence ni son amour. si nous suivons le chemin du prodigue, alors nous nous excluons de la relation père-enfant et des bénédictions qui découlent d’une telle relation.

Dieu est perpétuellement à notre recherche et frappe à la porte de notre cœur. Il cherche à éveiller en nous la confiance, une confiance qui lui permet de déverser ses bénédictions sur nous.

L’adversité ne devrait pas nous faire changer d’avis sur Dieu. Au contraire, nous sommes de plus en plus sûrs de lui. Chaque situation, chaque expérience nous rapproche de notre Seigneur. Nous avons une telle confiance en lui que nous n’avons pas à nous appuyer sur la richesse, la position sociale, la popularité, ou même la santé. Une telle confiance en lui est l’antidote à tous nos soucis, à nos craintes, à nos chagrins, à nos pertes même.  “Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.” (Rom. 8:28.)

Source: DIEU ET MOI / Editions Vie et Santé
Auteur(s): E. HEPPENSTALL