Thème(s) :

Un athlète de haut niveau

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. » Marc 12 : 30

Roger Federer, Lionel Messi ou Kobe Bryant, ils incarnent tous la réussite et le succès. Le sportif professionnel fait rêver. Plus qu’une passion, le sport de haut niveau est un choix de vie, autant qu’un métier. La vie d’un athlète s’apparente bien souvent à une vie de privations. Rares sont les sportifs de haut niveau qui découvrent leur voie sur le tard. En général, depuis leur plus jeune âge, ils s’entrainent pendant de longues heures et passent de nombreuses années à améliorer leurs performances. De gros efforts sont fournis, faits de sacrifices, d’entraînements quotidiens longs et intensifs, de régimes alimentaires stricts. Même devenu un champion, le sportif passe des heures et des heures à s’entraîner, c’est le prix à payer pour être et rester au top niveau. Il donne tout ce qu’il a pour atteindre son objectif.

Qui n’a jamais entendu parler du jamaïcain Usain « thunder » Bolt ? Aux Jeux Olympiques de Pekin en 2008, il a battu les records du monde des 100 mètres, 200 mètres et 4×100 mètres. Dans une interview accordée à la télévision française, le fantasque « roi des stades » décrivait les années d’entrainement, d’abnégation et de privation qu’il avait dû s’imposer pour réaliser son rêve de battre des records du monde. En 2009, lors des championnats du monde à Berlin, il pulvérisa ses précédents records, améliorant son chronomètre en réalisant 9.58s sur 100 mètres et 19.19s sur 200 mètres. Bravo le champion! En parlant de la vie du sportif, Medhi Baala, vice-champion du monde du 1500 mètres  en 2003, disait : « C’est beaucoup de sacrifices pour quelque chose d’éphémère. »

Tout donner par amour pour Dieu ! C’est là, une vie de sacrifices pour quelque chose d’éternel. Comme un athlète, je dois me préparer afin d’être prêt. Prêt à répondre à l’appel du Seigneur, prêt à aller là où il m’enverra, prêt à accepter les changements qu’il désire réaliser en moi… Prêt ! Je dois non seulement donner le meilleur de moi-même, mais aussi offrir toute mes compétences au service de sa cause. Comme l’athlète qui porte haut les couleurs de son pays, je suis un étendard à la cause de Dieu. Celui qui sert Dieu lui obéit. Celui qui lui obéit le fait parce qu’il l’aime. Les sentiments de nos cœurs, le fond de nos pensées, le but de nos efforts, les sacrifices accomplis, les paroles prononcées : tout doit être offert à Dieu, par amour pour lui.

Auteur(s): Yohann GAVEAU