Thème(s) :

Dieu dit oui

Ne crains point, car je suis avec toi ; ne sois pas éperdu, car je suis ton Dieu ; je t'affermis, oui, je te secours, oui, je te soutiens par la droite de ma justice.
Es. 41 : 70, Lausanne.

Dieu est fidèle. Son amour, son pardon, sa miséricorde envers nous ne changent jamais. Si nous sommes perdus à la fin, ce ne sera pas parce que Dieu nous aura coupés de son amour ou parce que, dans sa sévérité, il nous aura refusé sa miséricorde, mais parce que nous nous Serons détournés de lui, bien que la pleine lumière de son amour et de sa grâce resplendisse sur nous. Dieu a toujours à notre égard une attitude positive. La vérité d’un Christ toujours présent est vraie et sûre, à moins que nous ne brisions nous-mêmes le lien qui nous unit à Dieu.

Dieu est vrai. Avec le Christ en nous, nous sommes vrais, nous aussi. Dieu est amour éternel. C’est pourquoi nous aimons, car  l’amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit (Rom. 5:5). Dieu est justice. Aussi le Christ en nous signifie-t-il que nous sommes justes, comme lui. Nous ne pouvons avoir sa vie en nous et être absents de son amour, de sa miséricorde, de sa justice.

Certes, il se peut que parfois nous ayons des doutes. Cependant, nous pouvons dire avec assurance : Dieu est vrai. La parole qu’il nous adresse se résume dans un mot : acceptation. II nous aime encore. Il ne cesse jamais de se préoccuper de nous. Son amour pour nous ne change pas du fait de nos erreurs, pas plus que nous, parents, ne changeons notre amour pour nos enfants quand ils sont en faute.

Satan essaie de nous faire accroire qu’à cause de nos échecs Dieu s’est séparé de nous : c’est un mensonge. Je désire vous remettre face à face avec votre Père céleste, car Dieu est vrai. Il est fidèle à son caractère d’amour et de miséricorde. Dieu ne nous aime pas moins à cause de nos manquements. Il est attristé quand nous suivons notre propre voie. C’est seulement quand nous croirons que Dieu nous aime en dépit de toutes nos infirmités et de toutes nos imperfections que nous trouverons la force d’être différents. Ne disons pas en nous-mêmes : ” Maintenant je vais m’amender, m’améliorer. Et alors Dieu m’aimera, m’acceptera, m’approuvera.”

N’essayons pas de nous changer. L’amour de Dieu guérit .L’égoisme détruit. L’amour élargit la vie. L’égoïsme resserre et crispe notre façon de vivre. L’égoïsme déverse l’anxiété l’hostilité, les malentendus. L’amour de Dieu déverse la miséricorde, la grâce, l’amabilité. L’égoïsme recourt aux pressions émotionnelles. L’amour de Dieu recourt au pardon et au sacrifice. Notre amour est une réponse à une personne et à une vie si merveilleuses que nous en sommes changés.

Source: DIEU ET MOI / Editions Vie et Santé
Auteur(s): E. HEPPENSTALL