Thème(s) :

Une lessive efficace !

"Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville!"
Apocalypse 22:14

L’une des œuvres picturales les plus anciennes de Martinique, est un tableau du peintre Bassot (Il s’agit vraisemblablement d’un homonyme du peintre Laurent Bassot, qui, lui, a vécu au XVIIe siècle) daté de 1765, et représentant une scène de vie, à Saint-Pierre de la Martinique, au XVIIIe siècle.

Vous pourrez admirer ce tableau au Musée régional d’histoire et d’ethnographie, à Fort-de-France.

On y voit, entre autres scènes, des lavandières s’affairant, dans le lit de la rivière Roxelane traversant la ville de Saint-Pierre, au lavage et au séchage de nombreux draps.

Comme vous l’expliquera, avec brio, la guide- conférencière agréée travaillant au musée, le comble du luxe, pour la bourgeoisie des grands ports négriers français de l’époque (tels que Bordeaux, Nantes, ou encore La Rochelle pour ne citer que ces villes), était d’envoyer laver ses draps à …Saint-Pierre de la Martinique.

Cela signifie que les maîtresses de maison des « grandes » familles, de ces villes côtières françaises, ne voyaient pas revenir ces draps, lavés et pliés, avant plusieurs mois.

Cette histoire de lavage rappelle une autre lessive, amplement plus importante.

Dans le dernier chapitre du dernier livre, du Livre par excellence, de la tradition judéo-chrétienne, il est fait mention d’une lessive, lavant plus propre que propre, et du bonheur de ses utilisateurs :

« Heureux ceux qui lavent leurs robes …» Apocalypse chap.22 v. 14

N.B : Le mot « robe » s’entend ici au sens de « vêtements »

L’expression utilisée en grec ancien pourrait se traduire littéralement  par « heureux ceux lavant leurs robes ».

Pour précision, les passages des chap.19 v. 8 [«Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints »] et 7 v. 14 [«… ceux qui viennent de la grande tribulation… ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies (au sens de « nettoyer », « purifier ») dans le sang de l'agneau »] indiquent que ce sont nos vies qui doivent subir une bonne lessive.

En résumé, nous devons procéder à un nettoyage permanent et répété dans/de nos vies afin que, via l’agent actif cité plus haut (l’agneau désigne le Christ !), nos actions (ainsi que nos paroles et nos pensées) soient lavées de toute souillure.

Au fait, le mot apocalypse nous parle en lui-même de chiffons puisque, étymologiquement, comme j’aime à entendre mon compatriote Durban l’expliquer, il vient de deux mots grecs signifiant « lever le voile », ce qui a donné en français les verbes « dévoiler » ou « révéler » ainsi que le mot « révélation ».

Allez, bonne journée et puisse l’éclat de votre âme, reflété dans vos mobiles, faits, dires et gestes, être d’un brillant semblable (sinon supérieur) à celui de vos vêtements, lorsqu’ils ont été étendus au soleil après une bonne lessive.

Auteur(s): Olivier REGIS